ActualitésSanté

Ebola : L’OMS vole au secours de la Guinée et du Congo RDC

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) déploie une équipe d’experts en Guinée et en République démocratique du Congo, pour appuyer les autorités nationales dans leurs efforts visant à accélérer la riposte et à éviter des infections à grande échelle.

Inaudible depuis 2016, le virus d’Ebola a refait son apparition ce 14 février dans la préfecture de N’Zérékoré avec 03 nouveaux cas. D’ici la fin février, plus de 100 membres du personnel de l’OMS et une équipe de huit experts du Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique à Brazzaville, interviendront contribuer à la lutte contre ce virus.

La directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, Dr Matshidiso Moeti déclare : « Nous sommes à pied d’œuvre et nous passons rapidement à la vitesse supérieure pour devancer le virus. Avec les experts et les fournitures d’urgence déjà sur le terrain, la riposte est en bonne voie ».

Dans cette dynamique, un vol humanitaire a atterri le 15 février à N’Zérékoré avec 700 kilos de matériel médical offerts par l’OMS et ses partenaires. Un lot de plus de 11 000 doses du vaccin contre Ebola devrait arriver en Guinée ce week-end. En outre, plus de 8 500 doses seront expédiées des États-Unis pour un total de 20 000 doses. Une équipe de vaccination de 30 personnes a déjà été mobilisée sur place et est prête à se déployer dès la réception des vaccins. L’opération devrait commencer sous peu.

Du côté de la RDC, on déplore 04 cas d’Ebola jusqu’à présent, dont 02 décès présentant un lien épidémiologique. L’OMS dispose d’une vingtaine d’experts sur le terrain qui soutiennent les autorités sanitaires nationales et provinciales. 8000 doses de vaccins étaient encore disponibles dans le pays à la fin de la 11ème épidémie d’Ebola.

Ainsi, la vaccination des personnes à haut risque a été officiellement lancée le 15 février à Butembo, province du Nord-Kivu, en République démocratique du Congo et épicentre de l’épidémie. À ce jour, près de 70 personnes ont été vaccinées. Le déploiement rapide des vaccins témoigne de l’énorme capacité locale mise en place par l’OMS et ses partenaires lors des précédentes épidémies.

En effet, l’OMS a débloqué 1,25 million de dollars US pour soutenir l’action en Guinée et pour renforcer la préparation à la lutte contre la maladie à virus Ebola dans les pays voisins que sont la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Liberia, le Mali, le Sénégal et la Sierra Leone. En outre, le Fonds Central d’Intervention des Nations Unies pour les urgences humanitaires a débloqué 15 millions de dollars US pour soutenir la réplique en Guinée et en RDC ainsi que la préparation dans les pays voisins.

Rappelons que le virus Ebola s’est manifesté en Afrique de l’Ouest par la Guinée, puis s’est propagée au-delà des frontières terrestres vers le Liberia et la Sierra Leone. Lorsqu’elle a finalement été maîtrisée, 28 000 cas et 11 000 décès avaient été enregistrés, ce qui en fait l’épidémie la plus meurtrière depuis que le virus a été détecté pour la première fois en 1976.

Cheick Bakayoko

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page