ActualitésECONOMIE

Commerce : Le CNLC sensibilise contre les effets nuisibles des produits contrefaits

Le Comité National de Lutte contre la Contrefaçon (CNLC) a organisé une séance de sensibilisation contre les produits contrefaits. C’était ce lundi 07 juin à la Mairie de Port-Bouët en présence des autorités coutumières et administratives.

Vu sa situation géographique, la commune de Port Bouët constitue l’une des portes d’entrée des produits contrefaits sur le territoire ivoirien. Cela pourrait engendrer des conséquences sanitaires et économiques néfastes pour la Côte d’Ivoire.

Kikoune Cécile, directrice des services socio-culturels de la mairie de Port-Bouët

« Quand on prend les produits phyto sanitaires qui sont contrefaits, on ne contrôle pas les effets. Les plantes absorbent directement ces produits et on se retrouve avec des feuilles bien vertes, bien épaisses sur le marché avec lesquelles on fait la sauce feuille qu’on consomme avec toute la famille. Nous sommes entrain de s’empoisonner dans ce cas » a signifié la directrice des services socio-culturels de la mairie de Port-Bouet, Kikoune Cécile.

Depuis sa mise en place en 2016, le Comité national de lutte contre la contrefaçon a mené plusieurs actions concrètes sur le terrain pour la santé de l’économie ivoirienne.

Colonel Dacoury Jacques, coordinateur du CNLC

« Nous avons tiré des produits de contrefaçon d’une valeur de 12 milliards, c’est nce que nous avons retiré des marchés. Les secteurs qui sont le plus touchés, sans se cacher, c’est d’abord le textile, les boissons alcoolisées, les cartouches d’encres et enfin les matériaux de construction » a déploré le colonel Dacoury Jacques, coordinateur du CNLC

Selon les autorités compétentes, la contrefaçon a pris de l’ampleur en Côte d’Ivoire depuis 1980. Les lois ivoiriennes sanctionnent le phénomène jusqu’à 10 ans d’emprisonnement ferme.

Bamba Ibrahim

VOS COMMENTAIRES NOUS INTERESSENT
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page